HISTORIQUE

Guillermo Burgos Teixidó (Rosario, Argentina, 1964) commence à faire ses études formelles de guitarre en 1978, puis en 1980 il est admis au Conservatoire Nacional de Música à Rosario. Il suit aussi des cours particuliers de guitare et de musique: à propos de la guitare électrique, de l’emprovisation des jazz, folklore et rythmes d’Amérique Latine, arrangements musicaux, orchestration et composition musicales, perception auditive, ainsi que des cours concernant le chant et le piano.

Disciple de plusiers maîtres rénommés de la guitare classique, dont Oscar Cáceres et Juan José Falú. D’autres musiciens très importants et representatifs dans les styles musicaux les plus divers ont été aussi ses maîtres. Entre autres: Lucho González pour le folklore, Fernando Otero pour la musique classique et le tango, Walter Malossetti, Javier Cohen et Fernando Zaldívar pour le jazz, Raquel Escalante Larguía en chant. Dès son adolescence il se consacra passionément au métier de luthier, qu’il apprend en autodidacte et en observant le travail de grands maîtres, dont José Yacopi, le remarquable luthier spagnol que vivait en Argentine.

Guillermo Burgos donna son premier concert et entame sa carriére avec la Phantaisie pour un Gentilhomme de Joaquín Rodrigo. En ce qui concerne la composition, il a produit de la musique pour le cinéma et pour des pièces de théâtre independantes en Argentine et en Espagne. Il a écrit aussi en collaboration avec l’aerophiste Tukuta Gordillo la musique pour le documentaire Argies (présenté pour la BBC), dont le sujet était la Guerre des Malvines, ainsi que pour le film La última siembra, ou pour différents courts, qui dépeignent la province de Jujuy. Tous ces travaux cinematographiques ayant étés crées par Miguel Pereyra.

C’est aussi en collaboration avec Tukuta Gordillo que Guillermo Burgos contribue à l’enregistrement de plusiers albums, dont on peut mentioner Por el paso de Jama y Yawar América. Au même temps que cet ouevre en tant que guitariste musicien, il se dédie à la construction d’instruments à cords dans son atélier à Ciudad Real en Espagne.

Récemment il a construit des instruments de la Renaissance espagnole pour la exposition permanente du musée de l’Hidalgo à Alcázar de san Juan (Ciudad Real)

Guillermo Burgos crée les guitares qu’il joue dans ses concerts, conçues d’après les besoins artistiques que le répertoire lui impose.



Willy Burgos en su taller